Accueil Tampa-Saratosa

Tampa-Saratosa

29 novembre 2009 

Tampa - Saratosa (Fl) : Départ d’Orlando direction la côte ouest, la côte du golfe du Mexique que nous sommes impatients de découvrir. Après un peu plus de 100 km nous atteignons Tampa. La banlieue est assez industrielle, le centre ville possède des grandes allées où pointent quelques buildings de banque ou de palais des congrès. Mais l’animation de la ville reste réduite, renforcée par le fait que nous soyons dimanche. Près de la côte, une banlieue constituée de maisonnette aux jardins luxuriants. Même si cette côte semble moins riche que la côte Est, elle semble bien fréquentée, le port est charmant. En direction de St Petersburg, nous traversons la Sunshine Skyway, une autoroute qui traverse la mer avec une magnifique vue dans la baie, une mer d’huile, quelques bateaux à moteur et des ponts remplis de pêcheurs à la ligne (sur des fishing piers) sous un soleil radieux et une température avoisinant les 30°C. Après St Petersburg, nous nous dirigeons vers la presqu’île d’Anna Maria Island. Ici les logements de vacances sont nombreux, tous avec des chambres disponibles, mais avoisinant les 200$ la nuit pour des prestations proches de bungalows en préfabriqués… Nous fuyons donc en direction des terres pour atterrir à Saratosa et à un joli hôtel de la chaîne Comfort Inn, où nous avons le plaisir à 20h00 de nous tremper dans un spa bouillant et une piscine chauffée à 28°C. Pour la modique somme de 77$/nuit pour trois avec un solide petit déjeuner inclus dans une chambre de 35m2, avec réfrigérateur, micro-ondes, un peu comme à la maison !...

 

30 novembre 2009 

Port Charlotte Fort Myers (Fl) : Départ de Saratosa sous un soleil radieux. Et arrivée sur l’île de Sanibel sous un soleil ardent. On passe un grand pont à péage (6$return) pour atteindre l’île et longeons des plages, assez étroite, de sable blanc, avec beaucoup de coquillage incrustés dans le sable. Au fil de notre pérégrination, nous rencontrons des oiseaux noirs ébène ou des espèces de cigognes blanches comme la neige, et apercevons au loin des aigles tournoyant sur nos têtes. Promenade dans une île féérique où se côtoient mille essences différents palmiers, des ficus benjamina haut de 15 mètres, des bougainvilliers en bordure de haies, des petits plans d’eau où se cachent peut être quelques alligators à en croire la pancarte « no feed alligators, 500 $ …. ». Gloups. Les palmiers forment des haies fournies pour cacher les maisons. Nous déjeunons dans un bon restaurant et je commande un « grilled grouper » (conseil de Gayle, hôte du Texas que nous avons reçue juste avant notre départ. Effectivement c’était délicieux. Mais je l’ai ensuite donné à Riri qui n’aimait pas son grilled tuna on bistro salad qui était trop cuite. C’était également délicieux.

Départ pour Naples. On cherche un hôtel si possible avec micro-ondes, car nous nous sommes arrêtés dans un « fresh market » où la nourriture était d’excellente qualité, à dominante italienne. Riri me fait remarquer que nous sommes à Naples !!

01 décembre 2009 

Naples (Fl) : Nous avons choisi la chaîne Comfort Inn pour dormir ce soir et demain soir, même s’il n’y a pas de microondes. Nous faisons un petit tour dans le Downtown et nous arrêtons dans une charmante avenue (la 5th) où nous remarquons du premier coup d’œil une atmosphère paisible avec beaucoup de terrasses où siroter un verre au soleil, ce qui nous manquait avant d’arriver en Floride. Nous nous arrêtons devant une vitrine d’une agence immobilière. Un agent nous aborde et nous commençons à parler. Comme nous restons jusqu’au lendemain, elle nous propose de nous revoir à 16h00 pour nous faire visiter les beaux quartiers. Nous rentrons à l’hôtel pour un spa (avec minuteur) et une trempette dans  la piscine. A 16h,  nous retourner sur la cinquième avenue et montons dans la voiture où nous commençons notre visite guidée. Un florilège de demeures somptueuses, avec des jardins extrêmement bien entretenus et verdoyants ; quelques unes, en style tuscany (toscan) ou floridien (en bois) avec « ten roofs » en métal pour réfléchir le soleil où que soit situé le soleil. Il y a aussi des terrains à vendre avec juste un ponton (boatdock) pour attacher son bateau. Les prix commencent à 500.000$ pour un petit terrain de 1500m2 maximum. Ensuite, il faut construire la maison et acheter le bateau… Les rues finissent en cul-de-sac, les maisons sont assez rapprochées les unes des autres ; en revanche les plages sont publiques et l’accès à la plage est omniprésent, ce qui n’est pas le cas à l’Est de la Floride.

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir