Formulaire d'Identification



Newsletters
Accueil Séquoia National Park

Séquoia National Park

Escale à Séquoia National Park - USA

 

Jeudi 3 février

Petit déjeuner vers 8h30 pour préparer notre départ vers le parc naturel des Séquoias. Le paysage en route est assez varié : on longe des hectares de plaines de vignes sans feuilles, des hectares d’arbres fruitiers dont des agrumes en tout genre clémentines, citrons. C’est la récolte et les camions s’engouffrent entre les lignées d’arbres pour ramasser des cageots énormes de fruits. Puis on passe à un paysage plus montagneux et verdoyant où broutent des vaches. Et la route droite devient sinueuse vers Three Rivers, et longe une rivière, même trois… Nous atteignons le Gate pour l’entrée dans le parc naturel où la Ranger nous annonce une mauvaise nouvelle : la route est interrompue au bout de 6 miles à cause de la neige et l’accès n’y est possible que si la voiture est équipée de chaîne... Nous nous engouffrons néanmoins pour faire les  premiers miles qui nous amènent dans des lieux protégés où nous découvrons un cerf en train de brouter. Nous parvenons à l’approcher de près…

Plus tard nous nous arrêtons dans une aire de camping vide mais aménagée avec, à chaque emplacement, une table et des bancs en bois, un barbecue et énorme boîte en fer. Celle-ci permet aux campeurs de stocker leur vivre à l’abri de l’appétit des ours avec un système d’ouverture et fermeture trop compliqué pour une patte d’ours. Nous avons de la chance puisqu’en hiver les ours sont supposés hiberner. Nous piqueniquons donc, dans un endroit très calme où seulement deux caravanes tractées par des pick-ups nous rejoindront plus tard. Ensuite nous arrivons au point où nous devons faire demi-tour car la route nécessite les chaînes ; c’est difficile à croire compte tenu de la température, du soleil et du fait que nous ne voyant de neige nulle part. Nous rebroussons donc chemin sans avoir vu la forêt de Séquoias géants et après avoir pris conseil auprès d’une habitante parcourons trente miles pour aller chercher des chaînes.
Nous devons faire deux magasins et dans le dernier, attendre plus d’une demi-heure car une panne d’électricité du quartier soudaine empêche l’employé de faire notre facture donc de nous vendre les chaînes… Une heure après nous revoilà partis pour le parc national et trouvons un hôtel, le Sierra Lodge, à l’entrée du parc. L’endroit est charmant, quintage, mais les chambres pas très isolées et l’internet ne passe pas… Changer de chambres ne résout pas le problème. Pas drôle mais plus la force de changer d’hôtel. Nous dinons dans le seul restaurant ouvert, une Pizza Factory où nous nous ravissons le palais avec une spécialité « gourmet » au pesto… 22h00 extinction des feux. 

Vendredi 4 février
Après avoir pris le petit déjeuner à base d’exquises oranges du pays, nous voilà en route vers le parc national. Nous passons l’entrée et l’hospital point (ouvert toutes les deux heures) et rencontrons encore la famille de cervidés, et ce sans encombres. Mais quelques kilomètres plus loin, nous voilà arrêtés pour une heure à cause de travaux sur la route. Une voiture avec gyrophare nous conduira le long des routes sinueuses. Puis nous progressons dans la forêt de pins et enfin atteignons la forêt de séquoias géants. On distingue les séquoias géants par leur taille évidemment mais aussi par la couleur ocre de leur écorce. Cette dernière est douce au toucher, pleine de tanin pour repousser les petites bestioles parasites. Des véritables géants.

Les trois plus gros spécimens de la forêt ont été baptisés des noms de généraux de l’armée tel que Grant, Sherman ou Robert Lee…

La neige tapisse le sol de son épais manteau blanc et nous devons conduire avec les chaînes une grosse partie du parcours.

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir